Le chenin

JOURNEE D’ETUDE CHENIN FAYE D’ANJOU 28 AOUT 2015

Origine encore certes mystérieuse, avec donc une piste du côté du savagnin. La première fois que le mot "chenin" apparaît semble être sous la plume du grand Rabelais, qui écrit dans Gargantua en 1534 LIVRE I chap. XXV « Et avec gros raisins de Chenin estuvèrent les jambes de Frogier, mignonnement, si bien quil fust tanstot guerry. »

Une question : quand apparaît la notion de cépage ? ce mot désignait-il un cépage blanc précis, ou bien une famille, ou une couleur ? En tous cas, en 1809 Bosc écrit : "On ne cultive en général dans le département de Maine et Loire que le pineau blanc". Et c’est resté vrai jusqu’avant la seconde guerre mondiale.

Les surfaces de chenin en Anjou ont été divisées par deux de 1950 à nos jours, pendant que celles de cabernet étaient multipliées par 10. Les chenins secs, savennières, anjou, saumur, représentent...5% de la production de vins en Anjou....Tous chenins confondus, 25%...

Pourquoi le cabernet a-t-il supplanté le chenin en Anjou ? Quel est l’avenir du chenin ?

Une journée d’étude s’est tenue le 28 août à Faye d’anjou, avec des ampélographes, historiens, géographes, vignerons..faisant le point sur toutes ces questions. Les actes sont disponibles sur [http://www.musee-vigne-vin-anjou.fr...]
LE CHENIN EN ANJOU PBAUDOUIN
LE CHENIN DEPUIS RABELAIS
 

SAS Domaine Patrick BAUDOUIN - Princé - 49290 CHAUDEFONDS-SUR-LAYON
FRANCE - Tél./Fax : +33 (0)2 41 74 95 03


"l'abus d'alcool est dangereux pour la santé" (article L.3323-4 du code de la santé publique)
"C'est la pénicilline qui guérit les hommes, mais c'est le bon vin qui les rend heureux". (Alexander Fleming)